• 1
  • 2
Text Size

L'oeil du cerf-volant - Aerophotographie

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L'image “http://www.geospectra.net/kite/equip/kap-rig1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Cette faculté que possède le cerf-volant de monter à des hauteurs relativement considérables devait fatalement tenter les amateurs de photographie panoramique. Un appareil photographique, pesant environ 1 kilogramme peut facilement être enlevé par un cerf-volant de dimensions ordinaires.

Un expérimentateur habitué, Arthur Batut (inventeur de l'aérophotographie par cerf-volant) obtint dès 1888 des épreuves très réussies.

Gaspard Félix Tournachon, dit Nadar, réalisa la première photographie aérienne prise d'un aérostat en 1858. Le premier résultat photographie aérostatique était un cliché obtenu à l'altitude de 520 m.


Labruguière en 1888, devant la gare d'un petit village du Tarn dans le sud-ouest de la France.
"Un papillon Machaon volait immobile face au vent d'Autan"
Arthur BATUT observait un papillon qui planait contre le vent...
                                                     Le papillon observait d'en haut ...

Pourquoi ne pas remplacer le lépidoptère par un cerf-volant et installe sur celui-ci une chambre noire ?
Restait à concrétiser cette idée...

 

L'OEIL DU CERF-VOLANT

Gaspard Félix Tournachon, dit Nadar, réalisa la première photographie aérienne prise d'un aérostat en 1858. Le premier résultat photographie aérostatique était un cliché obtenu à l'altitude de 520 m.

http://miztral.free.fr/wwj/images/stories/portrait_batut.jpg Labruguière en 1888, devant la gare d'un petit village du Tarn dans le sud-ouest de la France.
"Un papillon Machaon volait immobile face au vent d'Autan"
Arthur BATUT observait un papillon qui planait contre le vent...
                                                     Le papillon observait d'en haut ...

Pourquoi ne pas remplacer le lépidoptère par un cerf-volant et installe sur celui-ci une chambre noire ?
Restait à concrétiser cette idée...

 Cette faculté que possède le cerf-volant de monter à des hauteurs relativement considérables devait fatalement tenter les amateurs de photographie panoramique.

Un appareil photographique, pesant environ 1 kilogramme peut facilement être enlevé par un cerf-volant de dimensions ordinaires.

Un expérimentateur habitué, Arthur Batut (inventeur de l'aérophotographie par cerf-volant) obtint dès 1888 des épreuves très réussies.

Le cerf-volant construit à cet usage par Arthur Batut avait la forme d'un losange de 2 mètres de hauteur sur 1,40 m de largeur.

Au printemps 1888 il obtint sa première prise de vue aérienne automatique au format 8x 8 cm. La vitesse d’obturation dépendait de la nervosité du caoutchouc qui entraînait la planchette mobile de l’obturateur. Après quelques perfectionnement  sur sa technique, il obtint de très bon clichés.

 

 

http://miztral.free.fr/wwj/images/stories/portrait_batut_cv.jpg

 

Arthur BATUT construisit lui même son cerf-volant. C'était un losange plat de 2,50 m par 1,75 m. L'armature était en bois, recouverte de papier et renforcée aux angles par une toile résistante. Ce cerf-volant était munie d'une queue stabilisatrice en papier. Il sera équipé d’une chambre noire à base de carton et de liège.

Cette chambre noire, très légère pour l’époque, était munie d'une simple lentille et de plaques en verre. Le déclenchement ingénieux de l'obturateur à guillotine était assuré par la combustion d'une certaine longueur de mèche d'amadou. Le déclenchement provoque le déroulement d'une banderole de papier qui avertit l'opérateur de la prise de vue.
 Un support fixé sur la structure même du cerf-volant permettait l'orientation de l'appareil photographique dans toutes les directions.

 

http://miztral.free.fr/wwj/images/stories/portrait_La_Nature_25aout1888.jpg
La Nature, N°795 / du 25 août 1888

 

L'image “http://www.geospectra.net/kite/equip/kap-rig1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 

 

L'appareil photographique était fixé par un support à l'arête médiane, et le déclenchement de l'objectif s'obtenait auhttp://web.tiscali.it/benkenobi/images/kap_culla.jpg moyen d'une mèche d'amadou dont la combustion était calculée de telle façon que, lorsque le cerf-volant était arrivé à une certaine hauteur, le feu se communiquait à un fil qui détendait le ressort du déclenchement.

 

Ce système de photographie aérienne ne sert pas uniquement à prendre des vues curieuses. Il peut donner des résultats pratiques.

 

En 1895, William Eddy fit à Bayonne (New-Jersey, Etats-Unis) de très remarquables expériences. Il proposa, à la suite de ses essais, d'utiliser la photographie au moyen des cerfs-volants dans la marine militaire. pour découvrir les navires qui se trouvaient au delà de l'horizon.

 

En élevant les cerfs-volants à 300 mètres, le champ photographique s'étendait à environ 80 kilomètres au delà de l'horizon visible. La marine utilisait déjà les ballons pour l'observation de la mer, mais les cerfs-volants plus faciles à lancer, pouvaient rendre, eux aussi, de grands services.

 

 

 

L'image “http://www.du-ciel.com/img/berck_plage.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 

Partager sur :

Recherche

Tout le monde court après sa jeunesse. A douze ans, on court après un cerf-volant. Puis, on court après son âme d'enfant.
Francis Blanche

Festival du Parc des îles

Image au hasard

www.miztral.com__Festival_d_Hardelot_2007_B_90.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 34 invités et aucun membre en ligne