• 1
  • 2
Text Size

Histoire et débuts du KiteSurf

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
L'histoire des origines du Kitesurf (en realite histoire de l'ancèrtre : L'aile Marine), voici ici un petit mix des éléments trouvés nottament sur l'excellent site de tipouik

L'image “http://tbn0.google.com/images?q=tbn:NwZpxCK8n2ziEM:http://194.250.166.236/creparth/guichetma/images/photos/histoire/train.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.LES AILES A BOUDINS
Il était une fois, en Bretagne, deux frères : Bruno et Dominique Legaignoux.

Dès 10 ans, ils commençaient à naviguer sue le côtes bretonnes. Ils deviennent champion de France en dériveurs en 1979.

Au bout de 10 ans de compétition, ils trouvent les règlements trop stricts et arrêtent.

 

 

L'idée de "Jacob's Ladder"

Bruno fait un peu de planche à voile et Dominique du surf à La Torche. En même temps, ils préparent leur bateau pour réaliser un rêve : le tour du monde à la voile.

Après un ans de croisière, ils se retrouvent au Sénégal. Ayant toujours le goût de la recherche et de la performance, ils passent des heurs à discuter de voiles à haut rendement et d'engins de vitesse. Ils envisagent de fabriquer des voiles épaisses pour leur futur bateau. A force de discutions, ils commencent à penser les cerfs-volant comme une extension naturelle des ailes inclinées.

Puis, il leur vient à l'idée le souvenir de "Jacob's ladder" un catamaran tiré par un train de cerfs-volant vu à la Semaine de Vitesse de Brest. Est-ce une nouvelle alternative ?

Régulièrement, à Dakar, ils voient quelqu'un utiliser un "Bird sail". A mi chemin entre la voile de planche et le cerf-volant, "Bird sail" à été breveté par Roland Le Bail pour faire des saut plus impressionnants en planche à voile. Bientôt leur leitmotiv devient : créer une planche tirée par une voile cerf-volant.

 

L'image “http://www.inflatablekite.com/sitebow/images/b16.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 

1985 : les débuts de l'aile marine

Les frères Legaignoux commencent à réfléchir à une aile à usage marin. Ils ne connaissent pas du tout le cerf-volant pilotable. D'abord, ils construisent des maquettes pour comprendre la théorie et surtout la remonté au vent. Ils se rendent compte que les ailes sont mieux que les cerfs-volant et les structures gonflables mieux que les trains.

Ils décident de rentrer en Bretagne pour pouvoir fabriquer plus de cerf-volant et abandonnent ainsi leur tour du monde. Ils effectuent leurs premiers essais de glisse avec des planches. Les trains sont difficiles à lancer et la puissance des ailes est très grande. Petit à petit, ils utilisent des skis moins longs jusqu'à des big foot, cela leur donne plus de liberté.

En Avril 1985, ils vont à la Semaine de Vitesse à Brest avec des skis maison en contre-plaqué et remportent le prix de l'ingéniosité. En 1986, ils participent à deux autre Semaine de Vitesse à Brest et à Maries sur la Mer avec des skis en fibre de ver et mousse en forme de mimi planche à voile. Ils cherchent à convaincre un fabriquant de lancer ce nouveau sport. Rien ne se passe, il est beaucoup trop tôt et le marché de la planche à voile est encore trop puissant.

Dans les esprits, la planche est représenté comme la glisse ultime. Leurs ailes sont seulement des prototypes et ils n'ont presque pas de remonté au vent. Pendant plusieurs années, ils travaillent sur des planches et des ailes.

Dans les années 1985 - 1986, leurs ailes deviennent très performantes, elles ont un grand allongement et sont à 100% double surface. Mais il y a toujours des problème, elles sont trop lourdes surtout mouillées. Elles sont aussi relativement instables et demandent un contrôle permanent. Ils se mettent alors à la recherche de la stabilité de l'aile.

 

L'image “http://www.kiteboard.gr/About_kite/images/wip_hyst.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 


Bientôt sur les plages

1988- 1989, après une centaine de prototypes, les ailes deviennent stables, plus légères et plus facile à décoller et à contrôler. Elles sont alors presque prêtes à la production de série. Par contre les planches et les skis ne sont pas au point, ils ont un mauvaise remonté au vent.

En 1996, c'est apparition officielle du kitesurf, 15 ans après les débuts des recherches, les frères Legaignoux présentent les premières wipikas. Manu Bertin et Laird Hamilton sont les premiers à les utiliser. Cette fois c'est vraiment parti !!

Puis Naish Sails achète une licence du Brevet pour Hawaii.

LES PREMIÈRES AILES A CAISSONS

F-one, l'histoire :

Tout à commencer avec un homme : Raphaël SALLES (ancien windsurfeur qui est resté pendant longtemps dans le circuit pro. Il a crée F-ONE, la première boîte 100% kitesurf. Déjà dans le windsurf, il à contribué à la mise au point de plusieurs flotteurs et voiles.

Quand il commence dans le shape des planches de kitesurf, ça tout de suite bien. Il préfère en faire moins mais plus les approfondir. Déjà, il utilise l'outil informatique et la machine à shaper, cela lui permet de les réaliser mieux et plus vite qu'à la main.

F-ONE est une entreprise familiale, Sophie, Madame SALLES est d'une grande aide. Elle s'occupe d'une bonne partie de la paperasse (compta...).

Pour les ailes, au début l'informatique est très bien et permet de faire des protos rapidement mais la conception est difficile. Raphaël SALLES a rencontré Sylvain PERETTI, designer de parapentes depuis 15 ans, ex-planchiste, ex-designer de voiles de windsurf et de bateau. Grâce à son alliance, les protos sont de mieux en mieux que tout ce qu'il y avait eut avant. C'est une bonne équipe, chacun échange ses connaissances avec l'autre. Résultat : la mise au point de l'ATK, la première aile à caissons marine. Puis, la STARTER est née et maintenant la SLIDER.

 Et puis la concurrence est arrivée avec sur le marché des cerf-volistes, des parapentistes et des windsurfeurs. Certains ont même voulu racheter F-ONE !! La réponse à été vite donnée !!

Le cheval de bataille de la maison c'est bien sûr mettre au point le meilleur matos mais aussi et surtout la SECU !

 

 


 

 

 

Partager sur :

Recherche

L'imagination s'élève plus haut que le meilleur cerf-volant.
Lauren Bacall

Festival du Parc des îles

Image au hasard

www.miztral.com_img_0356.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 30 invités et aucun membre en ligne