• 1
  • 2
Text Size

Débuts de la compétition acrobatique

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
L'image “http://www.petithomme.be/cv/avatars/asmara.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Tout naturellement, le jeu est devenu sport. Les premières compétitions dans les cieux américains ont vite traversé l'Atlantique. Ainsi une coupe d'Europe de cerf-volant a été créée, ou les meilleures équipes internationales peuvent s'affronter... Tels les motards du Bol d'Or, les concurrents arrivent sur le feu des meetings, plantent leurs tentes en face de leurs bannières aux couleurs de leurs cerfs-volants et de leur tenue vestimentaire. Pour préparer leurs figures, ils ont consacré des heures et des heures de répétition. Trouver l'harmonie avec le vent par l'intercession d'un cerf-volant réclame des années d'entraînement.

 

Tout naturellement, le jeu est devenu sport. Les premières compétitions dans les cieux américains ont vite traversé l'Atlantique. Ainsi une coupe d'Europe de cerf-volant a été créée, ou les meilleures équipes internationales peuvent s'affronter...

Tels les motards du Bol d'Or, les concurrents arrivent sur le feu des meetings, plantent leurs tentes en face de leurs bannières aux couleurs de leurs cerfs-volants et de leur tenue vestimentaire.

Pour préparer leurs figures, ils ont consacré des heures et des heures de répétition. Trouver l'harmonie avec le vent par l'intercession d'un cerf-volant réclame des années d'entraînement.

Les pilotes volant en équipe (team de l'anglais) y consacrent une quinzaine d'heures par semaine. Comme en toute chose, l'épreuve théorique est indispensable. Voilà pourquoi, avant de lancer les engins à l'air, ils dessinent d'abord une "routine" c'est-à-dire le plan de leur ballet (évolution synchronisée des cerfs-volants sur un morceau de musique).

Et puis, il y a aussi des baguettes appelée " stick " avec, planté au bout, un petit triangle de carton symbolisant un cerf-volant. Tels les trois mousquetaires, les pilotes des teams croisent leurs épées (pardon, leurs baguettes) et font décrire à ces petits mobiles les figures qu'ils referont plus tard sur le terrain cette fois ci en "grandeur nature". À cette étape, il s'agit d'abord de mémoriser la figure et de la synchroniser.

Lors du vol, le leader (Chef de l'équipe) donne le tempo : "One, two, go !" A chaque go, changement de cap, les cerfs-volants enchaînent des piqués, des cascades, des courses poursuites et des loopings, pilotés au sol par plusieurs pilotes en "uniforme" qui courent d'avant en arrière en twistant avec leur bras.

Dans le bruit du vent et de la toile, le leader comme un sergent des Marines hurle le tempo : " One, two, go ! "

Il n'est pas facile, pour les juges qui notent toutes les exhibitions des teams, d'observer d'un œil sévère et impartial les figures imposées.

Constance de la vitesse, fluidité des courbes au gré des figures, cadrage dans une fenêtre céleste imaginaire à partir d'un carré de 100 mètres de côté, tracé au sol. Dans un bruit d'enfer, sur fond de musique rock, loopings, carrés, piqués s'enchaînent, en solo ou en train (trois cerfs-volants à la queue leu leu). Le mot ballet n'est pas vain, car si les "cerfs-volants étoiles" dansent dans le ciel, au sol c'est une véritable chorégraphie qui se joue : un pas en avant, un pas en arrière, deux pas de côté.

Tout cela à la seconde près. Avec toujours la hantise de s'emmêler les fils...

 

LA COMPETITION UNE DIMENSION A LA FOIS SPORTIVE ET ARTISTIQUE

Sport à part entière, tonique, la pratique en compétition nécessite une excellente forme physique, de l'endurance, une bonne préparation, l'ensemble du corps étant sollicité durant les vols d'entraînement ou de compétition. Outre les aptitudes physiques indéniables, la pratique du cerf-volant en compétition exige de grandes capacités de concentration pour réaliser les figures d'une extrême précision et une bonne dose de créativité pour, sans cesse, mettre au point de nouvelles chorégraphies.

 L'entraînement

Pour les compétiteurs en équipes, "teams" ou "paire", cela se passe, d'une part, en plus d'exercices physiques -gym, relaxation, musculation- sur le terrain à raison de 15 à 20 heures hebdomadaires.

D'autre part, un entraînement plus "tactique" : la recherche et la perfection des ballets, la mise au point de nouvelles figures. En miniature, sur des tableaux magnétiques, les compétiteurs imaginent ces chorégraphies, simulent le déplacement des cerfs-volants, la façon de mêler et démêler les lignes, la coordination... Ou encore, avec des "sticks", cerfs-volants miniatures, à l'échelle, montés sur des baguettes, ils travaillent les enchaînements, la perception visuelle... Un travail permanent, de longue haleine, pour toujours créer un spectacle étonnant, sans cesse renouvelé.

 Les équipes

Diversement composées, souvent mixtes, on a les équipes à partir de 3 compétiteurs : les teams, masters, les équipes de deux : les paires, les individuels, masters et experts, et les novices (débutants en compétition).

La compétition au niveau national

Championnats régionaux.

Championnat de France.

Coupe de France.

Pour toutes compétitions, les conditions météorologiques sont prises en compte. La compétition a lieu en fonction des "règles de vent" définies : vent minimum de 5km/h (force 1 Echelle Beaufort), vent maximum de 49 km/h (force 7). Les compétiteurs utilisent des cerfs-volants différents en fonction de la force du vent.'En général, ils possèdent 3 modèles : "temps léger ", "vent moyen" et "vent fort".

 

Partager sur :

Recherche

Si l’on réussit à convaincre les magasins de cerfs-volants, que la mode est finie ils vont peut-être baisser le prix des matériaux (;o)))

Festival du Parc des îles

Image au hasard

www.miztral.com__Festival_d_Hardelot_2007_BT_58.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 31 invités et aucun membre en ligne