Text Size

Débuter : Materiel Buggy

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Nous vous proposerons un document de présentation générale sur le buggy de Fabrice Campens (club Les Ailes du délire) Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_82
  • Le char

 

L'engin lui-même a été inventé (à ma connaissance) par Peter Lynn, qui l'utilisait avec un Peel 2 lignes. Depuis, plusieurs modèles sont apparus sur le marché, fondés sur le même principe ou à peu près.

Le char à CV basique se compose d'un cadre inox (Peter Lynn, Wolfe, Spider...) ou d'une coque en fibre de verre et résine (Zeph).

Sur ce char sont montées trois roues, deux sur l'essieu arrière et une sur la fourche à l'avant.

La fourche est munie de "pédales" qui permettront au pilote de changer de direction. Après quelques tassements de vertèbres, le pilote avisé équipe son char d'un dossier en bois ou plexi.

Après avoir pris douze tonnes de sable, de vase et d'algues en pleine figure, il l'équipe également d'un garde-boue.

 

 Festival International d'Hardelot 2009 www.miztral.com 0031.jpgBuggy Cup d'Hardelot 2008 (7)Festival International d'Hardelot 2009 www.miztral.com 0036.jpg



Char long ou char court ?

Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_103Ces derniers temps, on a vu émerger un nouveau type de char : le char long. Le principe reste identique, mais le char est allongé, en particulier à l'arrière, et l'essieu est également plus large. Le pilote est ainsi placé presque au milieu du triangle constitué par les trois roues, au lieu d'être quasiment assis sur l'essieu comme dans les chars courts.

Bernard Ghesquiere-11Avantages du char long : le pilote peut sortir des voiles beaucoup plus grosses, car son char part beaucoup plus difficilement en glissade par l'arrière ("en crabe"). Il est donc logiquement possible d'atteindre des vitesses supérieures, et de mieux remonter au vent.

Inconvénients du char long : l'inconvénient me paraît double, et il est lié à la plus grande stabilité de ces chars. D'une part, il est très difficile de partir en dérapage, ce qui rend ardues les manœuvres d'arrêt. Les freinages à la voile ou même au pied (!) sont souvent requis. D'où, à mon sens, une sécurité légèrement moindre, particulièrement vis-à-vis des autres occupants de la plage. D'autre part, les chars longs sont, toujours à mon avis, et toujours pour les mêmes raisons, nettement moins marrants à piloter que les petites savonnettes Peter Lynn auxquelles je reste indécrottablement fidèle.

 

BENJAMIN FOURTANIER - Lait cerveaux lents -5


 

  • La voile


A priori, toute voile développant suffisamment de traction convient pour le buggy. Certains pilotes utilisent des deltas (souvent en trains), des appareils type Speedwing (Progress...). La tendance lourde est actuellement d'utiliser des voiles souples à caissons.

Pourquoi ?
- encombrement très faible
- vitesse de voile importante
- un peu moins de risque de casse
- meilleure autonomie (essayez donc de remonter tout seul un train de 7 speedwings...)

Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_112Course de char (18)Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_114

On assiste peu à peu à la disparition des voiles deux lignes pour le buggy (type Peel), au profit de voiles 4 lignes plus techniques, mais aussi plus faciles à placer dans la bonne couche de vent.

Parmi les grands fabricants de voiles, on compte notamment Flexifoil, Spider, Quadrifoil, Concept'Air et pardon si j'en oublie.

On retrouve aussi de nombreux pilotes utilisant des voiles comme nes Nasa Wing ou NPW5 comme sur 3eme photo ci dessous (faciles a fabriquer maison - voir plan en cliquant ici ou voir aussi en anglais La NPW5 Nouveau Profil version TEEGA ).

Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_128Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_245Festival_d_Hardelot_2007_Coupe_Buggy_BT_246

 

  • L'équipementFestival International d'Hardelot 2009 www.miztral.com 0054.jpg

 Impossible de rouler correctement sans un minimum d'équipement, que ce soit pour des raisons de confort ou de sécurité.F.Campens après une gamelle... Ph. Rémi Nollet - 28/09/97 à Calais

Il vous faut impérativement une combinaison étanche. On trouve souvent, en promo, pour des prix raisonnables, des combinaisons de moto avec une couche de latex. Problème : elles ne sont pas très étanches aux pieds, aux poignets et au cou. Solution partielle : mettre une bande de serviette éponge autour du cou et des élastiques aux extrêmités.
Vous pouvez aussi opter pour la combinaison néoprène classique ; là aussi, certains magasins pratiquent des prix raisonnables.
Le choix d'une combinaison correcte est essentiel : un passage dans une flaque à 60km/h en plein hiver, et vous aurez vite compris.Bernard Ghesquiere-8

Vous devez vous équiper d'un casque. Les risques de tomber sur la tête sont assez réduits; par contre, et on y pense rarement, il arrive très fréquemment que l'on reçoive le char (et notamment l'essieu arrière) sur le crâne lorsqu'on se retourne. Cela peut être la source d'accidents très graves, même par relativement petit temps. Le casque intégral bas de gamme est une assez bonne solution, car la visière vous permet également d'éviter les projections d'eau et de sable (avoir les dents qui crissent pendant deux jours est une expérience extrêmement déplaisante...)
Si vous n'avez pas d'intégral, pensez à mettre de grosses lunettes étanches; pour le bas du visage, les magasins de paintball fournissent d'excellents masques pas chers du tout. Look un peu agressif toutefois...

 

  •  Pour les pieds, une bonne paire de bottes en caoutchouc sont une solution couramment adoptée. Sinon, toutes chaussures montantes et étanches feront l'affaire.

 

  • Pour les mains, pensez que vous aurez les doigts serrés sur les poignées, ce qui empêche l'afflux de sang. En hiver, les mains se refroidissent donc très vite : il existe des gants de ménage en latex hypersolides, chauds et étanches, achetez-en une paire

 Course de char (7)Course de char (8)Course de char (9)

  • Un harnais

Attaché à la taille du pilote, le harnais vous permet de relâcher les bras. C'est nécessaire pour pouvoir rouler longtemps et supporter des tractions importantes.

Il existe plusieurs systèmes de harnais. Tous ont leur intérêt, mais un seul présente à mon avis suffisamment de garanties de sécurité: le harnais type planche à voile, avec un crochet courbé vers le bas où vient se coincer le bout de harnais. Il suffit de tirer sur les poignées pour se libérer.
Peter Lynn a mis au point des poignées qui libèrent les lignes quand on desserre les mains. Mais ça impose de garder les mains crispées tout le temps, ce qui est assez dur.

Vous pouvez fabriquer vous-même votre harnais; attention toutefois à la faire suffisamment solide. Les harnais du commerce offrent toutes les garanties de ce point de vue.

 

Plans de Buggys :
Slow Brain (Selon moi le meilleur plan sur le net !!!) a voir
Construire un Wake board
Constuire un buggy (les grandes lignes...)
http://www.powerkite.net/forumSM/index.php forum français sur le power kites et le buggy

 

Partager sur :