• 1
  • 2
Text Size

Weifang ou la magie des cerfs-volants chinois

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Avant d'être un objet de loisir pacifique, le cerf-volant servait à émettre des signaux lors d’opérations guerrières. En Chine, les artisans rivalisent de talent pour le fabriquer, au moyen de baguettes de bambou, de papier et de soie. Zhang Xiaodong, appelé maître Zhang, l'un des meilleurs constructeurs de la ville de Weifang, fleuron du cerf-volant chinois, transmet son art et son respect de la tradition à sa petite fille. Wang Yongxun a lui une vision plus moderne du métier et fait assembler les cadres en bambou par des équipes de travailleuses à domicile. La fabrication se déroule en usine où, souvent, le polyester remplace le papier et la soie. Chaque année, un Festival se tient à Weifang, lors duquel les champions s'affrontent, imprimant dans le ciel d'étonnantes figures multicolores.

Partager sur :

Recherche

Une femme, c'est comme un cerf-volant. Malgré ses belles couleurs, et son balancement harmonieux dans le ciel, le cerf-volant est attaché à une ficelle qui est dans les mains de quelqu'un d'autre
Lao She

Festival du Parc des îles

Image au hasard

453860921_35093b9ed5_o.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 37 invités et aucun membre en ligne