• 1
  • 2
Text Size

Technique - Aerophotographie

Réglementation et Altitude Cerf-volant…

Note utilisateur:  / 0
100_2804Voici un article (déjà paru en 2001 dans notre bulletin de liaison le Miztral) pressentant la réglementation sur l'utilisation des planchés aériens (et altitudes limites pour les cerfs-volants), élaboré grâce à des documents que
Philippe Martorell m'as aimablement transmis. Cet article répondra enfin à des question que certain d'entre vous se posait.

Partager sur :

Lire la suite : Réglementation et Altitude Cerf-volant…

La Photographie aérienne par Cerf-volant

Note utilisateur:  / 0
Jean Luc Vansnickt 2Il a conquit ses lettres de noblesse  dans le domaine du pilotable et surtout en réalisant de très belles performances a l’intérieur du team « United Carbon ». Aujourd’hui il évolue dans un contexte apparemment plus calme : La photographie aérienne par cerf-volant. Son territoire : Le sud ouest, sa passion : partager, son nom : Philippe Barascud. C’est donc avec allant qu’il a accepté de nous faire-part de son expérience en la matière. Attention vous n’aurez probablement toutes les réponses à vos questions mais il s’est attaché aux aspects pratiques et livre ici des astuces bien utiles. Il a d’ailleurs déjà prévu de donner une suite à ses articles, mais en attendant il  vous faudra maîtriser les notions de base de la radio commande et de la photographie terrestre bien sur. A.P

Partager sur :

Lire la suite : La Photographie aérienne par Cerf-volant

Photographie aérienne par Cerf-volant : vos premiers pas !

Note utilisateur:  / 0

altUn article du site Miztral traite de la photographie aérienne par Cerf-volant : ICI

 

Pour vous aider à faire vos premiers pas voici quelques repères : 

alt La nacelle :

La nacelle est destinée à supporter l’appareil de prise de vue,  des composants électroniques, batteries et autres servomoteurs. La nacelle est attachée à la ligne de retenue par l’intermédiaire d’une suspension.

 

 

 

 

Partager sur :

Lire la suite : Photographie aérienne par Cerf-volant : vos premiers pas !

Les origines de l'Aérophotographie

Note utilisateur:  / 0
 Cette faculté que possède le cerf-volant de monter à des hauteurs relativement considérables devait fatalement tenter les amateurs de photographie panoramique. Un appareil photographique, pesant environ 1 kilogramme peut facilement être enlevé par un cerf-volant de dimensions ordinaires.

Un expérimentateur habitué, Arthur Batut (inventeur de l'aérophotographie par cerf-volant) obtint dès 1888 des épreuves très réussies.

Gaspard Félix Tournachon, dit Nadar, réalisa la première photographie aérienne prise d'un aérostat en 1858. Le premier résultat photographie aérostatique était un cliché obtenu à l'altitude de 520 m.


  • 1858 : première photographie aérienne depuis un ballon captif gonflé à l’hydrogène prise par Félix Tournachon dit Nadar.
  • 1862 : la photographie aérienne est utilisée par les unionistes lors de la Guerre de Sécession.
  • 1880 : Le 14 juin, Paul Desmarets obtient deux clichés de Rouen en ballon captif à des altitudes de 1 100 et 1 300 m.
  • 1887 : E. D. Archibald, un météorologiste anglais, aurait prit la première (?) photo aérienne par cerf-volant. Cette première observation fut vite répétée et mise à profit en archéologie, géologie, cartographie, observation militaire, etc.
  • 1888 : Arthur Batut mène les premiers essais de photographie aérienne par cerf-volant en France. Il utilise un cerf-volant plat de 4,3 m² sous lequel était accrochée une chambre de 8 × 10 cm. Ce dispositif lui permet d’atteindre des altitudes de quelque centaines de mètres. L’obturateur est commandé par une mèche d’artificier allumée au départ et dont la longueur était calculée d’avance.
  • 1891 : fort de l’expérience de Arthur Batut, Émile Wenz perfectionne la méthode en se servant de l’électricité pour le déclenchement. Il obtient des vues de la plage de Berck (Pas-de-Calais). Dès lors, de nombreux « aérophotographes » vont se succéder, faisant de Berck-Plage, le site le plus photographié des airs avant la Première Guerre mondiale.
  • 1896 : Arthur Batut photographie le village de Labruguière dans le Tarn. Il utilisait une mèche et de l’amadou. Le matériel qu’il utilise est aujourd’hui visible au musée qui lui est consacré.
  • 1899 : à l’observatoire de Trappes, des sondes aériennes ont atteint la hauteur de 3 500 m, avec 8 cerfs-volants de 5 m² chacun, disposés à 500 m les uns des autres.
  • 1903 (env.) : Joseph Lecornu innove en dissociant cerf-volant principal et cerf-volant remorqueur de l’appareil photographique. Ce qui évite de descendre le cerf-volant après chaque prise de vues.
  • 1914 - 1918 : le ballon joue un rôle stratégique. Entre 1915 et 1918, le Capitaine Cacquot a mis au point un ballon utilisable par grand vent. Au cours de la Première Guerre mondiale, on voit également apparaître les premières ascensions humaines en cerf-volant. C’est au Capitaine Saconney que l’on doit l’invention de ce système.
  • 1930 - 1935 : L'égyptologue Pierre Montet obtient plusieurs photographies aériennes par cerf-volant du site du grand temple d’Amon à Tanis en Égypte.

 

Retrouvez ici toute l'histoire du début de l'aérophotographie .

Partager sur :

Recherche

Flux RSS Miztral

L'art est toujours le résultat d'une contrainte. Croire qu'il s'élève d'autant plus haut qu'il est plus libre, c'est croire que ce qui retient le cerf-volant de monter, c'est sa corde.
André Gide

Festival du Parc des îles

Image au hasard

www.miztral.com__Festival_d_Hardelot_2007_B_149.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 82 invités et aucun membre en ligne