Flow Form type Miztral

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Je pratique le cerf-volant statique depuis plus de sept ans, et je n'ai pas souvenir d'un cerf-volant aussi pratique et efficace que le Flowform; à la fois stable et bon volateur je ne peux que vous le conseiller.

 

Je pratique le cerf-volant statique depuis plus de sept ans, et je n'ai pas souvenir d'un cerf-volant aussi pratique et efficace que le Flowform; à la fois stable et bon volateur je ne peux que vous le conseiller.

Inventé sur le concept du parapente, le Flowform est un cerf-volant souple sans structure. Alliant donc l'aspect pratique par son nombre de brides limité (3 quilles) et ses caractéristiques de vol, ceci fait de lui un monofil que tout bon cerfvoliste se doit d'avoir dans son sac!...
Le modèle présenté ici, vole avec un vent moyen, trés stable, il développe une traction intéressante grâce à son 1.6 m2 de surface... Vous pouvez bien sûr l'agrandir en respectant "l'échelle des cotes". Pour ma part mon modèle préféré fait 190cm de large. Mais attention si vous choisissez une largeur de plus de 200cm il faudra prévoir des cloisons internes suplémentaires.

Concernant le premier schéma :

A représente 4 trous ronds de décompression ventrale, de 9cm de diamètre qui seront faits sur l'intrados (pensez à les renforcer solidement)
B représente 2 trous de décompression dorsale de 9cm de diamètre qui seront faits dans l'extrados.

 

Pour la hauteur de l'extrados j'ai préféré ne pas donner de cote; puisque celles ci dépendent de la forme (partie arrondie) des cellules. Pour avoir la hauteur de l'extrados il vous suffira simplement de mesurer la longueur de la partie arrière (arrondie) d'une cellule, pour la largeur de l'extrados, cette dernière est la même que celle de l'intrados. Sur le shéma ci-contre, nous pouvons d'abord observer le plan des caisson extérieurs (qui correspond aussi à celui du caisson central quand on lui coupe la queue); puis dans le bas du schéma le plan des caissons internes droit et gauche

 

 

 

.

Voyons maintenant le bridage, ce dernier n'est constitué que par 3 quilles auxquelles on viendra attacher 3 fils (d'environ 3 mètres) et qui se rejoindront en un point central, à ce dernier on attachera le fil de retenu.
Les côtés de 134cm et de 85cm seront rattachés sur l'intrados du Flowform.

 

Il faudra prévoir deux fils auxquels on pourra rattacher 2 queues ou biroutes quelconques à l'extrémité arrière droite et gauche du flowform pour le stabiliser par vent plus soutenu. Pour cela nous vous proposons de faire 2 queues melon qui rendront du plus bel effet avec votre Flowform (pensez cependant à réduire l'échelle des plans que nous donnons pour celles-ci)

Explication plus détaillée de la construction :

Nos amis Geneviève et Jean-Luc Ventsnick on revisité ce plan, et vous proposent une versions plius détaillée de sa fabrication :

 

1 - Objectifs :

Le cerf -volant proposé répond aux objectifs suivants :

Un cerf-volant à réserver aux constructeurs chevronnés pour qui la couture ne fait pas peur !

2 - Matériel :



3 - Préparation :


Fig. 1

 

3.1 - Découpe de l'intrados :


Les 4 bandes de spi de l'intrados

Fig. 3


Fig. 4

3.2 - Découpe des quilles :


Fig 5

3.2 - Découpe des cloisons :


Vue des


gabarits

3.2 - Découpe de l'extrados :


Fig.6

  1. découper 4 anneaux.

  2. positionner les anneaux sur l'envers des bandes de l'extrados et les maintenir en place en utilisant un bâton de colle blanche (colle à papier)

  3. coudre au point droit en suivant "au plus près" les bords internes puis externes des anneaux.

4 - Construction :

4.1 - La voilure :

  1. Technique d'assemblage
    • Le schéma ci-dessous montre la technique d'assemblage des pièces qui constituent le flowform :


    Fig. 7


    Assemblage des
    premières pièces

    L'intrados est assemblé
    avec ses cloisons internes
  2. Assemblage de l'intrados
    • Il convient de commencer l'assemblage par le centre de l'intrados, à savoir les pièces I1, QC et CC : superposer CC, I1, QC, I1, maintenir avec des épingles à tête. effectuer la première couture "a" au point droit (à 7 mm du bord des pièces), rabattre CC et faire la couture "b" tout au long de CC.
    • Poser I2 sur I1, CI sur I2, coudre de la même façon que précédemment. Réaliser cette opération deux fois (symétrie droite - gauche des coutures de l'intrados).
    • Poser QL sur I2, CL sur QL, coudre de la même façon que précédemment. Réaliser cette opération deux fois (symétrie droite - gauche des coutures de l'intrados).
    • Tracer et découper le 1/2 cercle de 30 cm de diamètre au bas des deux pièces centrales (I1), poser un ourlet sur la partie semi-circulaire découpée : bande de spi de 3 cm pliée en deux cousue à cheval au point zig-zag.
  3. Assemblage de l'extrados
    • Cette fois encore l'assemblage commence par le milieu de l'extrados, à savoir superposer les pièces CC,E1 et E1, maintenir avec des épingles à tête. effectuer la première couture "a" au point droit (à 7 mm du bord des pièces), rabattre CC et faire la couture "b" tout au long de CC.
    • Poser E1 sur CI, E2 sur E1, coudre de la même façon que précédemment. Réaliser cette opération deux fois (symétrie droite - gauche des coutures de l'extrados).
    • Poser CL sur E2, coudre par l'interieur de la cellule ainsi formée de la même façon que précédemment. Réaliser cette opération deux fois (symétrie droite - gauche des coutures de l'extrados).
    • Découper le surplus de longueur de l'extrados en s'alignant sur l'intrados.
    • Tracer et découper le 1/2 cercle de 30 cm de diamètre au bas des deux pièces centrales (E1), poser un ourlet sur la partie semi-circulaire découpée : bande de spi de 3 cm pliée en deux cousue à cheval au point zig-zag.
  4. Finition de la voile
    • Coudre un ourlet au bas du cerf-volant pour fermer et réunir l'intrados avec l'extrados : bande de spi de 3 cm pliée en deux cousue à cheval au point zig-zag. Attention il faut laisser ouvert le milieu de la partie semi-circulaire. Dans la pratique, il suffit d'arrêter les coutures de part et d'autre du point d'intersection de la cloison centrale (CC) avec le demi-cercle à une distance égale à la largeur de la base de la cloison centrale (distance qui sépare l'intrados de l'extrados à cet endroit).
    • Coudre une patte sur les 2 renforts situés au milieu des bords inférieurs de E2 : bande de dacron de 2 cm de large et de 10 cm de long pliée en deux sur la longueur (couture zig-zag sur toute la longueur), plier ensuite la pièce obtenue pour la coudre "à cheval" sur les 2 renforts sans oublier d'y insérer un anneau : point d'attache des queues.
4.2 - Le bridage :
  • Le bridage de ce cerf-volant est très simple puisqu'il suffit d'accrocher aux pattes situées sur les quilles, par des noeuds de chaise, trois morceaux de lignes ayant pour longueur :
    • Quilles latérales : 3,06 m
    • Quille centrale : 3 m
  • Réunir ces lignes en un point central : anneau en acier soudé. La ligne de retenue est à accrocher à ce même anneau par l'intermédiaire d'un émerillon très solide !


5 - Conseils pratiques :

Pour obtenir une meilleure stabilité du flowform il est conseillé de l'équiper de deux "biroutes", nous vous proposons pour celà le plan de la queue melon.

Vous pouvez améliorer la stabilité du cerf-volant en "jouant" sur la longueur du fil central de la bride. Il suffit pour celà de maintenir le cerf-volant par l'anneau et d'observer son comportement lorsque vous tirez un peu sur le fil central.

Il est possible de prévoir l'adaptation du cerf-volant à une plus grande plage de vents en positionnant différents point d'attache de la bride sur les quilles. Ceci ayant pour effet de donner la possibilité de changer l'angle d'incidence du cerf-volant.

Partager sur :