• 1
  • 2
Text Size

Cerfs-volants producteurs d’énergie !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Tirer de l’électricité des vents d’altitudes

Simple jouet hier, le cerf-volant trouve aujourd’hui des applications bien plus industrielles. Nous en avions parlé ici à propos de ces cerfs-volants qui aident à tirer les cargos en pleine mer, leur permettant ainsi d’économiser quelques tonnes de carburant au passage.

La recherche aidant, la technique et les matériaux se perfectionnent, et les cerfs-volants de demain pourraient bien trouver d’autres applications directement liées à l’énergie. On le sait, le vent, bien qu’irrégulier, est vu comme une source d’énergie inépuisable. Sauf qu’il n’est pas rare de voir des éoliennes, perchées à quelques dizaines de mètres, arrêtées quand Eole se calme. Pourtant, plus haut dans le ciel, les vents sont beaucoup plus constants qu’au sol, et les cerfs-volants peuvent s’élever sans peine jusqu’à plusieurs kilomètres d’altitude.

Des ingénieurs à travers le monde se sont penchés sur la question. Voici 2 initiatives qui pourraient bien trouver des débouchés…

La première nous vient de Suisse, où des chercheurs de l’EMPA utilisent des cerfs-volants à enveloppe souple gonflée d’air, qui sont réputés pour leur stabilité. En les faisant s’élever à plusieurs kilomètres d’altitude, les ingénieurs profitent du mouvement pour actionner un système de treuil couplé à un générateur qui produit du courant. Une fois arrivé à l’altitude prévue, le cerf-volant replie ses ailes et se laisse descendre en direction du sol pour ensuite reprendre son ascension. Un domaine d’utilisation captivant pour ces structures ultra-légères (cf le prototype ci-dessus) car pour une utilisation efficace de l’énergie éolienne, ces cerfs-volants appelés « Tensairity » doivent être de très grande taille.

A ce jour, les prototypes les plus concluants ont une envergure de 8 mètres, pour 2,5 kg, et selon les calculs, il devraient pouvoir monter jusqu’à 4000 mètres, produisant une force de 1000 Newton. Mais en bons ingénieurs qui se respectent, les chercheurs de l’EMPA imaginent déjà des cerfs-volants d’une envergure de 40 mètres, gonflés à l’hélium pour encore mieux les stabiliser quand il y a peu de vent, et pouvant aussi servir de plateforme de communication remplaçant certains satellites dans les transmissions des ondes radios et téléphone.

La seconde initiative nous vient d’Italie, et reste plus portée sur une utilisation « conventionnelle » des kites. Il s’agit d’exploiter la force du vent lorsque les kites font des mouvements en forme de 8. Plusieurs avantages  comparé aux éoliennes selon les gens de KiteGen : le bruit encore moins important et la vaste surface couverte, profitant ainsi en toutes circonstances des meilleurs vents, contrairement à un mât qui n’a pas la possibilité de « se déplacer » pour optimiser ses rendements:

Plutôt qu’un très long laïus sur la technique, je vous engage à regarder la vidéo suivante, très explicite sur leur système.

 

Cependant, quelle que soit la technique envisagée, les données méritent encore pas mal d’expérimentation afin de valider les « modèles énergétiques » qu’elle proposent ! Quoi qu’il en soit, depuis son invention (probablemement au IVè  siècle av J.C. en Asie du Sud-Est), le cerf-volant fait toujours rêver  !

 


 

Rendez vous au Festival International du Cerf-Volant

Et si vous voulez prolonger le rêve, « LE » rendez-vous incontournable a lieu du 11 au 19 septembre à Dieppe, avec le Festival International du Cerf-Volant, où seront d’ailleurs présentées les deux techniques évoquées ci-dessus.

Tous les 2 ans, 8 hectares de pelouse entre la ville et la mer sont transformés en amphithéâtre naturel, permettant ainsi aux meilleurs cerf-volistes internationaux de s’exprimer et à tous les spectateurs de s’émerveiller. Près de 40 délégations internationales seront présentes; et après l’hommage rendu à l’Amérique Latine en 2008, le Festival se tourne cette année vers l’Asie, en accueillant la Thaïlande en invitée d’honneur. Classé parmi les 300 évènements mondiaux les plus importants, la dernière édition (2008)  a rassemblé plus de 500 000 visiteurs de 7 à 77 ans ! Cette année le festival fête ses 30 ans : bon anniversaire et bon vent!

 

Plus d’information sur leur site : Festival International du Cerf-Volant

++ EMPA

++ Kitegen

 

Sources "faiteslepleindaveni"  & "KiteGen"

 

vOIR AUSSI /

Un navire cargo tracté par un cerf volant ! / Développement durable 


Écrit par Josselin MILECAMPS - Miztral   
 Le cerf-volant comme substitut aux voiles ? L'idée doit paraître loufoque à plus d'un marin. En tout cas pas aux pêcheurs des îles Samoa qui se font remorquer dans leurs périples d'une île à l'autre. Plus on s'élève vers les cieux et plus on a de chance de trouver un vent régulier et vigoureux. Il suffisait d'y penser.

Dans la course à la mondialisation, le commerce mondial a été multiplié par vingt depuis les années 1960. De nos jours, la plupart des marchandises transportées se font par voie maritime.
C'est pourquoi, le trafic maritime joue un rôle prépondérant dans la consommation en ressources énergétiques et dans l'émission de gaz à effet de serre.

C'est pourquoi, le trafic maritime joue un rôle prépondérant dans la consommation en ressources énergétiques et dans l'émission de gaz à effet de serre.C'est une vrai revolution dans le monde de la marine marchande qui s'écrit depuis près de 2 ans. En effet une société à adapté un cerf-volant, en version "grand gabarit" pour navires commerciaux et s'est lancé dans un test grandeur nature. 

Sur ce constat, la compagnie SkySails basée à Hambourg a développé un système de propulsion à base de cerf-volant.

C'est ainsi le samedi 15 décembre 2007, que le premier cargo équipé d'une voile géante de cerf-volant pour diminuer la consommation en carburant a appareillé . Lire la suite 

 

 

Le ciel, une formidable ressource pour les éoliennes du futur 


Écrit par Josselin MILECAMPS - Miztral   
 La puissance totale des vents sur Terre représente deux ou trois petawatts (peta = million de milliards), à peu près 200 fois notre consommation totale d’énergie (14 terawatts). Mais l’essentiel du vent souffle… en l’air.

Le meilleur se trouve à 10 000 mètres. Là-haut, sa vitesse moyenne atteint 160 Km/h… contre 12 Km/h ici bas. Déjà, à 800 mètres d’altitude, il y a quatre fois plus d’énergie à récolter qu’à 80 mètres, là où tournent nos éoliennes. Les vents d’altitude sont aussi plus réguliers. On peut espérer, sur le long terme, tirer 90% de la puissance crête d’une éolienne à 10 000 mètres, quand on doit souvent se contenter de 30% au sol.

Après être allé chercher le vent en mer, on ira le chercher en l’air. C’est ce que tentent quelques pionniers. L’un des plus acharnés est Bryan Roberts, un ingénieur et professeur australien qui travaille sur le sujet depuis 1979. Voir la vidéo

Lire la suite de Le ciel, une formidable ressource pour les éoliennes du futur

 

 

 

Le Cerf-volant nouvelle source d'énergie ? 


Écrit par Josselin MILECAMPS - Miztral   

L'image “http://www.culture.ca/media?id=9436” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Le cerf-volant comme substitut aux voiles ?L'idée doit paraître loufoque à plus d'un marin. En tout cas pas aux pêcheurs des îles Samoa qui se font remorquer dans leurs périples d'une île à l'autre.

Plus on s'élève vers les cieux et plus on a de chance de trouver un vent régulier et vigoureux. Il suffisait d'y penser.

C'est sans doute ce qui pousse quelques navigateurs hardis à utiliser des cerfs-volants.

Par les temsp actuels ou le prix du baril de pétrole grinpe.... Cette alternative est prise de plus en plus au sérieux, y comprix pour les gros porteurs...

Lire la suite de Le Cerf-volant nouvelle source d'énergie ?

Partager sur :

Recherche

Le cancer dont l'homme, ce grand scientifique, cherche en vain à percer les secrets alors que, Dieu merci, il a triomphalement percé ceux de la machine à sécher le linge et ceux de l'action du vent sur les cerfs-volants.
Jacques Sternberg

Festival du Parc des îles

Image au hasard

www.miztral.com_162Ciel de Dieppe.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 137 invités et aucun membre en ligne