• 1
  • 2
Text Size

Il ne manquait plus que cela !...

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
1er KAP Trophy d'Hardelot -  1er prix - Xavier Retout-1Une modification de loi datant du 1O Janvier 1996 sur le décret 132-8956D autorisera à partir du 1er Juillet 1996 les avions de l'armée à voler sous le plafond des 100 mètres , ceci , exclusivement en zone cotière et à titre exceptionnel. Jusqu'à aujourd'hui tout engin volant retenu à la terre par un point matériellement fixe était limité à un plafond de 100 mètres maximum. Le vol à proximité des aéroports était formelement interdit.

La modification de ce décret datant du 23 septembre 1976 entraîne pour nous quelques boulversements car tout objet volant au-dessus de 30 mètres devront être équipés d'un bipper (petit boitier noir de 5cm sur 1cm et de plusieurs millimètres d'épaisseur équipé d'une diode témoin et d'un générateur de signal de basses fréquences ; ces fréquences pouvant alors être captées par les avions ; ce genre de bipper est déjà utilisé en aéromodélisme sur certains modèles) le poids de ce dernier est d'environ 12 grammes .

Ces boîtiers doivent entre autre être posés sur les cerfs-volants ( système de scratch) . Ils pourront être retirés gratuitement en mairie sur présentation d'une carte d'appartenance à un club , ou d'un justificatif prouvant que vous êtes bien en possession d'un objet volant ayant un plafond de vol supérieur à 30 mètres ( exemple : facture). D'après les informations qui nous ont été communiquées,ces bippers seront obtenus plus rapidement en faisant une demande écrite préalable dans les préfectures de votre département .

Dans cette dernière, il vous faudra stipuler votre nom, date de naissance, adresse, la hauteur maximum de vol de vos appareils, la fréquence avec laquelle vous pratiquez le cerf-volant. Attention ; la survie de notre sport en temps que loisir depend de notre aptitude à savoir respecter les lois nous concernant, de plus le non-respect du décret cité ci-dessus entraînerait bien sûr des sanctions graves, de plus, en ne respectant ce genre de lois, nous mettrions en danger la vie d'autrui. Le Cerf-Volant est déjà assez mal perçu par le grand public.

Alors parlez en autour de vous, informez vos amis cerfvolistes, mettez au courant tous les cerfvolistes isolés que vous rencontrerez sur vos spots de vol. Les informations qui nous sont parvenues à ce sujet émanent du ministère de l'interieur mais , nous n'en savons pas encore beaucoup plus pour le moment; pour plus de renseignements contactez vos préfectures, les clubs, ou la FFCV.

Bon Vent à Tous

Docteur Delirium Tremens

 

Plan du BIPPER

 

Attention, pour comprendre cet article il vous faut auparavent lire
l'édito ci dessus

Comme nous vous le disions en première page il vous faudra voler avec des ailes équipées de Bippers...Néanmoins vous pouvez déjà vous les confectionner vous mêmes , cependant si cela était le cas nous vous demandons d'être très respectueux au niveau des composants utilisés ceci vous assurera un montage fiable.Nous vous conseillons tout de même alors de faire une demande en préfecture de façon à être inscrit dans les listes de pratiques aériennes supérieures à 30 mètres. Vous obtiendrez alors une autorisation préfectorale vous permettant de continuer de voler au-dessus de 30 mètres....

 

Ce Bipper reprend le montage de base de l'ALUMIZNIUM (Copyright 23AZ3967...) Nous y ajouterons un système émeteur de basses fréquences avec addition d'un signal stromboscopique grâce à l'utilisation d'un Thyristor.

C'est la première que nous utilisons un thyristor pour un montage électronique il ne me semble donc pas inutile de préciser son fonctionnement. ( voir encadré ci dessous )

R 1	470 K		

R 2 220 K

R 3 1 K

R 4 1 K

C 1 2.2 mF

C 2 1.5 mF

D 1 Diode électro-luminescente

THYRISTOR pour montage 4-5 Volts

TRANSFORMATEUR : 12 V / 220 V
de petite puissance

 

LE THYRISTOR

Le Thyristor à gain decommande à l'ouverture ou thyristor à GCO, est un thyristor à ouverture par électrode de commande. Il est caractérisé par une structure à 4 couches P et N alternées, réalisant 3 jonctions successives : le sens de conduction est le sens anodevers cathode. L'électrode de commande est appelée gâchette ou porte. Jusque là rien de bien complexe ... expliquons maintenant le fonctionnement : Lorsque l'anode est positive par rapport à la cathode, les jonctions PN sont polarisées dans le sens direct, et la jonction centrale NP dans le sens inverse. Les jonctions PN sont donc conductrices ; mais la jonction NP ne l'est pas.Il est alors possible en appliquant à la gâchette une impulsion positive par rapport à la cathode, de rendre la jonction NP conductrice. L'instant d'application de l'impulsion de commande détermine le passage du courant. Lorsque l'anode est négative par rapport à la cathode, les jonctions PN sont polarisées en sens inverse, et la jonction centrale NP dans le sens direct elle est donc conductrice. Par construction la tension de claquage de la jonction Pncathodeest faible, tandis que celle de l'autre est élevée : c'est elle qui définit le niveau de tenue du thyristor à la tension inverse. Le thyristor se comporte donc comme un élement redresseur, qui ne deviend conducteur, dans le sens direct, qu'après application d'une impulsion de commande. cathode

 

Partager sur :

Recherche

Si l’on réussit à convaincre les magasins de cerfs-volants, que la mode est finie ils vont peut-être baisser le prix des matériaux (;o)))

Festival du Parc des îles

Image au hasard

www.miztral.com_Oostende 6.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 48 invités et aucun membre en ligne